Covid-19 : Distribution de solutions hydro-alcooliques 

Désinfectants mains site PHEL 1024 x 729 texte

Dans le contexte de l’épidémie Covid-19 liée au nouveau coronavirus SARS-CoV-2, la Suisse fait face à une pénurie de solutions hydro-alcooliques (SHA) pour la désinfection des mains. À consommation usuelle, la PHEL dispose encore de plusieurs semaines de stock, mais une utilisation la plus rationnelle possible est nécessaire vu les incertitudes existant sur les possibilités de réapprovisionnement ou de fabrication locale.

L’intention générale de la PHEL est donc de garantir un approvisionnement régulier en SHA pour assurer la sécurité des collaborateurs de vos établissements et celle de vos patients, tout en gardant une certaine marge de manœuvre en évitant les consommations excessives. À cet effet, il est utile de rappeler que le lavage des mains avec de l’eau et du savon constitue déjà une mesure de protection importante dans le contexte actuel.

Depuis quelques jours, le rythme de réapprovisionnement en alcool et en SHA s’est un peu amélioré à la PHEL. Nous avons reçu de nouvelles livraisons de SHA de plusieurs fournisseurs, ainsi que des matières premières permettant à notre secteur Fabrication de produire cinq jours sur sept un volume assez important de solution désinfectante avec l’appui de la Protection civile. Nous pouvons donc désormais répondre pleinement aux besoins de nos partenaires afin de garantir la meilleure hygiène possible dans vos établissements et constituer quelques réserves pour la suite.

Ainsi, nous renonçons, pour l’instant, à un contingentement de nos livraisons suite à vos commandes. Nous vous prions, cependant, de commander au plus près de votre consommation réelle, en évitant les gaspillages et en prévenant les vols. En effet, si la situation actuelle paraît plus sereine, il n’est pas certain que l’évolution de la pandémie ou les aléas du marché nous préservent de nouvelles restrictions.

Nous vous rappelons donc que les mesures d’économie préconisées jusqu’ici restent en vigueur, que les flacons vides de 500 ml sont à retourner à la PHEL et que les collaborateurs de nos établissements partenaires ne peuvent faire un usage extrahospitalier des SHA ou en distribuer à des tiers. De tels détournements sont assimilables à du vol. Si nécessaire, les flacons personnels de 100 ml vides peuvent être reremplis dans les unités de soins à partir des flacons de 500 ml.